BMW F850GS : Présentation

bmw f850gs présentation
4/5 - (109 votes)

La BMW F850GS est une moto d’aventure de la marque allemande BMW. Elle est le fruit de nombreuses années d’innovation et de perfectionnement de la gamme de motos BMW GS, qui a su s’imposer comme une référence dans le monde de l’aventure et du touring.

La F850GS est équipée d’un moteur bicylindre en ligne de 853 cm³, développant une puissance de 95 chevaux. Elle offre des performances de haut niveau et une maniabilité exceptionnelle, même sur les terrains les plus difficiles. Conçue pour les motards passionnés à la recherche de sensations fortes et d’aventure, cette moto est également très polyvalente et peut être utilisée aussi bien pour des trajets quotidiens que pour des balades sur route ou pour des escapades hors des sentiers battus.

Dans cet article, nous allons vous présenter plus en détail la BMW F850GS, en vous donnant un aperçu de ses caractéristiques techniques, de ses performances, de ses avantages et inconvénients, ainsi que de son design.

Résumé de la BMW F850GS

Qui a besoin d’une moto d’aventure de grande capacité quand la nouvelle F850GS est là ? Son moteur de caractère parvient à ronronner et à rugir en même temps, sa tenue de route est irréprochable, elle est confortable, pratique et facile à vivre. La dotation de série est impressionnante, les options le sont encore plus et elle est moins pénible en tout-terrain que sa sœur de 1200 cm3. La petite GS est enfin arrivée à maturité.

Qualité de conduite et freins

Un nouveau cadre monocoque plus rigide, avec une géométrie de direction plus souple, remplace l’ancien cadre tubulaire en acier (toujours en acier pour la robustesse en tout-terrain) et le réservoir de 15 litres a été déplacé de sous la selle à entre les cuisses pour optimiser le centre de gravité. L’échappement a également été déplacé vers la droite, pour permettre au pilote de passer plus facilement une jambe par-dessus.

Pour une machine dotée d’une roue avant à rayons 90/90 x 21 (et 150/70 x 17 à l’arrière), la façon dont elle s’engage dans les virages goudronnés et se faufile avec douceur dans les apex est un vrai bonheur. Les pneus sans chambre à air Bridgestone A41 à double usage montés sur notre moto d’essai offrent beaucoup de confiance et d’adhérence sur le sec et le mouillé (elle est également équipée de pneus Michelin Anakee 3 de même type), la BMW est incroyablement légère en mouvement et il n’y a pas de sensation d’excès de graisse. Elle est agile à toutes les vitesses, mais aussi stable et rassurante.

Article lié :  Les 10 meilleures motos 1000cc

La conduite toute la journée ne sera pas pénible, grâce à la selle confortable de la F850GS, à l’espace généreux pour les jambes, au réservoir élancé, à la position naturelle du guidon, à la carrosserie et à l’écran qui protègent contre le vent. Elle n’est cependant pas très grande, malgré sa posture imposante, le débattement de ses suspensions et sa grande roue avant. La selle de série est 20 mm plus basse que celle de la F800GS (860 mm) et vous pouvez l’abaisser ou la rehausser grâce à des accessoires.

Pour ceux qui ont un goût prononcé pour le tout-terrain, la F850GS peut être équipée sans supplément de prix de bracelets Mezteler Karoo 3. Gonflez-les pour qu’ils adhèrent à la boue, assouplissez la suspension arrière (manuellement ou électroniquement si vous optez pour l’amortisseur semi-actif en option – la fourche n’est pas réglable) et la BMW change de caractère.

Il est tout aussi facile à manier avec de la boue entre ses semelles qu’il l’est sur la route. La position de conduite debout est tout aussi naturelle qu’en position assise, et l’agilité de la Beemer ainsi que le caractère facile de son moteur la rendent plus facile à gérer sur les sentiers que la R1200GS, ou n’importe laquelle de ses rivales plus puissantes.

Moteur

La nouvelle disposition du vilebrequin et le nouvel ordre d’allumage de la Beemer lui confèrent une sonorité de motocross. Fini le tourillon de vilebrequin à zéro degré et l’intervalle d’allumage à 360 degrés de l’ancienne F800GS, le moteur bicylindre parallèle est désormais décalé de 90 degrés et frappe tous les 270/450 degrés.

BMW a également augmenté la cylindrée de 798 à 853 cm3 (grâce à un alésage et une course accrus), augmenté la puissance de 10 ch pour atteindre 94 ch et ajouté deux arbres d’équilibrage pour aplanir les vibrations.

Après quatre ans de développement et plus d’un million de kilomètres d’essais, tout ce travail sur le moteur se traduit par un déploiement de puissance plein de caractère grondant et d’une douceur étincelante. Le comportement à basse vitesse est impeccable, le nouvel accélérateur ride-by-wire est sans à-coups et le nouvel embrayage « anti-hop » à action plus légère rend la F850GS naturelle et facile à vivre à basse vitesse.

Mais si l’on fait tourner le moteur à plein régime, on obtient une moto rapide, qui tourne à plein régime et qui est amusante. Il n’y a pas de balancement ni de tangage comme sur sa grande sœur de 1200 cm3 à moteur boxer, mais des accélérations stables et sans vibrations et un silence velouté du bicylindre parallèle à l’accélération.

Article lié :  Escorte moto : Découvrez les avantages d'une telle prestation

Le rapport poids/puissance n’est pas très éloigné des 125 ch et 224 kg de la GS, de sorte que l’accélération et la vitesse de pointe sont impressionnantes, en particulier avec les nouveaux rapports plus courts de la première à la troisième et plus longs de la quatrième à la sixième.  Mais si vous avez l’intention d’étouffer votre GS avec des bagages et des passagers, le couple supplémentaire de la R1200GS reste la moto d’aventure par excellence.

Fiabilité et qualité de fabrication

La qualité de fabrication est superbe, les finitions de peinture et les plastiques épais sont de premier ordre et l’attention portée aux détails, des fixations à l’action soyeuse des commutateurs, est tout ce que l’on est en droit d’attendre d’une BMW. Les avis des propriétaires sur la fiabilité de la F800GS sont mitigés – la plupart sont bons et d’autres mauvais, donc seul l’avenir nous dira comment ce nouveau modèle résistera à l’épreuve du temps.

Valeur par rapport à la concurrence

Les rivales naturelles de la F800GS sont la Honda Africa Twin, dotée d’une motorisation identique et de roues avant de 21 pouces, et la nouvelle Tiger 800 XCx de Triumph. Mais c’est aussi un rival crédible pour l’un des plus populaires sports tourers : le Tracer 900. Certes, la Yamaha est moins chère, légèrement plus légère et plus puissante, mais la BMW a une bien meilleure tenue de route, une position de conduite plus confortable et bien plus d’équipements.

L’équipement

Vous n’êtes pas lésé en matière d’équipement. L’équipement de série comprend des freins Brembo tactiles, deux modes de conduite (pluie et route), l’ABS et un système antipatinage de base. Si vous optez pour le modèle Sport, vous aurez droit à trois modes de conduite supplémentaires (Dynamic, Enduro et Enduro Pro), à l’ABS et à l’antipatinage en virage, à un levier de vitesses rapide, à des poignées chauffantes ainsi qu’à un phare et à des clignotants à LED.

En jouant avec les options, vous pouvez transformer votre F850GS en une moto d’enduro, avec une superbe suspension arrière semi-active, un régulateur de vitesse, un système d’alerte de pression des pneus, un écran TFT couleur multifonctions de 6,5 pouces avec connectivité Bluetooth, un allumage sans clé et un éventail ahurissant de pièces et d’accessoires officiels BMW.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *