Quelles sont les différences entre la F1 et la NASCAR ?

quelles sont les différences entre la f1 et la nascar
4.4/5 - (103 votes)

La Formule 1 et la NASCAR sont deux des sports mécaniques les plus populaires et les plus passionnants. Ils sont tous deux très compétitifs et ont des structures similaires à bien des égards. Cependant elles divergent sur de nombreux points. Alors, quelles sont les différences entre la F1 et la NASCAR ?

Les principales différences entre la F1 et la NASCAR concernent les voitures utilisées et les circuits sur lesquels elles courent. La NASCAR utilise de lourdes voitures de série basées sur leurs homologues routières, tandis que les voitures de F1 sont des voitures à roues ouvertes qui mettent l’accent sur la légèreté et la production de force d’appui. La NASCAR court principalement sur des circuits ovales, ce qui n’est pas le cas de la F1.

Il existe également de nombreuses différences mineures entre les deux disciplines, mais dans cet article, je me concentrerai sur les différences fondamentales entre la NASCAR et la F1. Avant d’aborder ces différences, il convient toutefois de jeter un coup d’œil sur ce que les deux sports mécaniques ont en commun.

Pariez sur le vainqueur du prochain Grand Prix

Les similitudes entre la F1 et la NASCAR

Elles sont toutes deux incroyablement rapides

Tout d’abord, la F1 et la NASCAR sont deux sports mécaniques très rapides. Si la F1 est plus rapide que la NASCAR en termes de temps au tour (du moins sur un circuit routier/standard), les deux sports permettent aux voitures d’atteindre des vitesses de l’ordre de 320 km/h, la NASCAR pouvant maintenir ces vitesses pendant la majeure partie d’une course sur un circuit ovale.

Un travail d’équipe

La NASCAR et la F1 requièrent toutes deux de grandes équipes, depuis les organisations elles-mêmes jusqu’aux équipes de course proprement dites. Il y a des équipes dans chaque sport, et ces équipes sont composées de directeurs, de mécaniciens et, bien sûr, de pilotes, ainsi que de nombreux autres rôles clés. Dans les deux sports, les équipes peuvent utiliser plusieurs pilotes, et il existe des championnats pour les pilotes et les équipes dans les deux sports.

Ce sont des sports très lucratifs

Les saisons de ces deux sports s’étendent sur une grande partie de l’année, et les sommes en jeu sont considérables. La fabrication des voitures coûte des millions de dollars chaque année, et les partenaires et les sponsors apportent beaucoup d’argent. Il existe d’autres similitudes mineures, mais ce sont les principales et peut-être les plus évidentes. Voyons maintenant les différences.

F1 vs NASCAR : Les voitures

La première grande différence que vous remarquerez entre les voitures utilisées dans chacun de ces sports est le fait que la NASCAR utilise des stock-cars et la F1 des voitures à roues ouvertes. Cela signifie essentiellement que les véhicules NASCAR sont basés sur leurs homologues routiers, avec des pare-chocs et des ailes, ainsi qu’une carrosserie complète. En revanche, les voitures de F1 sont construites de A à Z et ne sont pas basées sur des voitures ordinaires.

Pariez sur le vainqueur du prochain Grand Prix

Les voitures de F1 sont également monoplaces, et alors qu’une seule personne prend place dans une voiture de NASCAR, elles sont construites pour être de la taille d’une berline ordinaire à quatre places. Chaque voiture de course NASCAR est construite selon un ensemble de modèles, et elles sont donc toutes essentiellement les mêmes, ou du moins très similaires, la carrosserie différant selon qu’il s’agit d’une Ford, d’une Chevrolet ou d’une Toyota. Les voitures de F1, en revanche, exigent que le châssis soit construit indépendamment par chaque équipe.

Les équipes NASCAR utilisent des voitures similaires

Les voitures de la NASCAR suivent toutes ce que l’on appelle le modèle Next Gen (ou Gen 7), ce qui signifie qu’elles sont toutes assez semblables. En revanche, les voitures de F1 sont toutes très différentes les unes des autres, même si elles se ressemblent au premier coup d’œil. Les voitures de F1 sont également conçues pour offrir beaucoup plus de force d’appui que les voitures de NASCAR et pour être beaucoup plus aérodynamiques, ce qui permet d’atteindre des vitesses plus élevées dans les virages plus serrés.

Les voitures de F1 sont plus avancées sur le plan technologique

Les voitures de F1 sont également beaucoup plus avancées sur le plan technologique que les voitures de NASCAR. Elles sont dotées de dispositifs tels que le DRS et l’ERS, le premier étant utilisé dans des circonstances particulières pour donner au pilote une vitesse supplémentaire en cas de dépassement, et le second permettant de récupérer de l’énergie pour obtenir encore plus de puissance. Cela se traduit par un prix de plusieurs dizaines de millions de dollars, contre des centaines de milliers pour la NASCAR.

Le moteur est le domaine suivant où les différences apparaissent. En NASCAR, les moteurs sont des V8 de 5,87 litres, tandis que les moteurs de F1 sont des V6 turbocompressés de 1,6 litre. La différence de puissance est énorme, les véhicules de la NASCAR étant limités à un maximum d’environ 670 CV, tandis que les voitures de F1 tournent autour de 1 000 CV. Cependant, les vitesses de course maximales sont en fait assez similaires, autour de 320 km/h sur de nombreux circuits.

Fait marquant : la vitesse la plus élevée jamais atteinte dans une course de F1 a été de 372 km/h, tandis que la vitesse la plus élevée en NASCAR a été de 342 km/h lors d’une séance de qualification.

Les voitures de F1 sont nettement plus légères

Cette différence de vitesse et de puissance est facile à comprendre si l’on considère le poids des voitures. Les voitures de NASCAR pèsent plus de 1 500 kg, alors que les voitures de F1 pèsent environ 900 kg. Les voitures de F1 peuvent également atteindre un régime maximal de 15 000 tours/minute, alors que les voitures de NASCAR ne peuvent atteindre qu’un peu moins de 10 000 tours/minute.

Il n’y a que trois constructeurs en NASCAR, mais il peut y avoir jusqu’à 40 voitures en piste lors d’une course. Il y a ensuite différentes équipes, environ 17 chaque année, certaines avec un seul pilote et d’autres avec jusqu’à 4. Il n’y a que 10 équipes en Formule 1, avec quatre fabricants de moteurs. Chaque équipe compte deux pilotes, soit 20 pilotes par course.

F1 vs NASCAR : Les circuits

Les circuits de NASCAR sont tous situés aux États-Unis, alors que les courses de Formule 1 se déroulent sur les cinq continents. La saison de NASCAR compte 36 courses, réparties en deux parties. Il y a la saison régulière de 26 courses, puis la post-saison de 10 courses, que l’on appelle les séries éliminatoires. Une saison de F1 se compose d’environ 23 courses, sans séries éliminatoires.

La NASCAR utilise deux types de circuits principaux : les circuits ovales et les circuits routiers, bien qu’il y ait maintenant aussi le circuit de Chicago. Bien que de nombreuses personnes pensent que la NASCAR se résume à des voitures qui tournent en rond, il existe plusieurs circuits qui impliquent des virages à gauche et à droite, même si les circuits ovales sont de loin les plus courants.

Des circuits très différents en F1

Contrairement aux circuits de F1, il n’y en a pas deux identiques. Les circuits varient considérablement en longueur, le plus long circuit de F1 (Circuit de Spa Francorchamps – environ 7 km) étant plus long d’environ 4 km  que le plus court (Circuit de Monaco – environ 3 km). Cela signifie que les voitures doivent être conçues pour rouler sur des circuits courts avec de nombreux virages, et sur des circuits longs avec davantage de lignes droites à grande vitesse.

Article lié :  Combien coûte un casque de Formule 1 ?

En NASCAR, les circuits sont beaucoup plus courts, le plus court étant le Martinsville Speedway, qui fait moins de 1 km. Les circuits les plus longs sont ceux de Daytona et de Talladega, qui sont des superspeedways d’environ 4 km. Cela signifie que les voitures NASCAR disposent de différentes puissances sur le modèle Next Gen, les circuits courts offrant 670 ch et les circuits plus longs étant plus proches de 510 ch.

Points clés :

  • Les deux principales différences entre la F1 et la NASCAR se situent au niveau des voitures et des circuits
  • Les voitures de F1 sont légères et aérodynamiques, tandis que la NASCAR utilise des voitures de série lourdes.
  • La NASCAR court sur de nombreux circuits ovales, alors que la F1 utilise des circuits traditionnels et des circuits de rue.

F1 vs NASCAR : La course

La course elle-même est un autre domaine dans lequel il existe de grandes différences entre la NASCAR et la F1. Les courses de Formule 1 durent généralement environ 90 minutes et sont limitées à 2 heures par le règlemen. En revanche, les courses de NASCAR durent régulièrement plus de 3 heures, ce qui accentue encore les différences.

Essais libre

Avant l’épreuve principale, il faut également tenir compte des procédures d’entraînement et de qualification, ces dernières déterminant l’ordre de départ de la course. Les courses NASCAR comportent généralement de courtes séances d’entraînement de 20 minutes, au cours desquelles les voitures sont réparties en différents groupes. Les courses de F1 comportent généralement trois séances d’essais libres d’une heure, appelées FP1, FP2 et FP3.

Remarque : s’il y a une course de vitesse, la F1 n’a que deux séances d’entraînement.

Les qualifications

Lors des qualifications de la NASCAR, les pilotes effectuent tous un tour de piste afin d’établir un temps qui déterminera leur position sur la grille de départ de la course. Ce processus est très différent de celui utilisé pour les qualifications en Formule 1.

Les qualifications de la F1 se déroulent en trois parties. La première partie, Q1, concerne les 20 pilotes et dure 18 minutes. Pendant ces 20 minutes, les pilotes font tous le tour de la piste à leur rythme, et il peut y avoir tantôt un pilote, tantôt 20. Les 5 pilotes les plus lents sont éliminés à la fin de la séance et occupent les positions 16 à 20 sur la grille de départ.

Vient ensuite la Q2, qui se déroule après une courte pause et détermine les positions 11 à 15, les 5 pilotes les plus lents après 15 minutes étant à nouveau éliminés. La séance Q3, qui dure 12 minutes, regroupe les 10 premiers pilotes. Les temps obtenus par les pilotes lors de cette session déterminent les 10 premières places sur la grille de départ de la course principale du dimanche, ainsi que le nom de celui qui obtiendra la pole position.

En 2021, la F1 introduira les qualifications sprint lors de certaines épreuves. Il s’agit de courses de 100 km d’une durée d’environ 30 minutes, qui se déroulent le samedi, après les qualifications normales (décrites ci-dessus) du vendredi, les qualifications par élimination directe déterminant la grille de départ du Sprint. Ces courses courtes déterminent la grille de départ de la course principale du dimanche, mais elles n’ont lieu que sur environ 6 circuits par an.

Les courses

Viennent ensuite les courses proprement dites, qui diffèrent non seulement par leur longueur, mais aussi par leur format. Les courses de F1 comportent un nombre déterminé de tours, sans arrêt entre les deux, sauf en cas d’accident ou de conditions météorologiques extrêmement défavorables. Les courses NASCAR sont composées de 3 étapes distinctes (4 à Charlotte), entrecoupées de périodes d’avertissement. Cela a des conséquences sur les systèmes de points, que je comparerai bientôt.

La durée réelle des courses varie dans les deux sports, mais les courses de NASCAR sont généralement plus longues. Cela signifie que les pilotes doivent généralement faire plus d’arrêts au stand que leurs homologues de la F1. Les pilotes de F1 peuvent théoriquement se passer d’un arrêt au stand avec certains pneus, mais ils doivent s’arrêter au moins une fois (sur le sec), et souvent deux fois ou plus au cours d’une course. Les pilotes de NASCAR peuvent s’arrêter jusqu’à plus de 10 fois lors de courses longues et ponctuées d’avertissements.

Les arrêts au stand

Lors des arrêts aux stands, les équipes de F1 ne peuvent pas ravitailler les voitures en carburant et peuvent seulement changer les pneus ou effectuer certaines réparations. Les équipes de ravitaillement de la NASCAR changent généralement les pneus et ravitaillent la voiture à chaque arrêt au stand. Cela signifie que ces arrêts au stand peuvent durer entre 12 et 16 secondes, alors que les arrêts au stand de la F1 durent généralement moins de 3 secondes, le plus rapide étant inférieur à 2 secondes.

Sans contact

Les deux sports sont techniquement sans contact, mais il y a tout de même des contacts. En F1, presque aucun contact n’est autorisé, et tout ce qui dépasse un léger choc sans conséquence pour l’autre pilote peut entraîner des sanctions sévères. En revanche, en NASCAR, le « bumping » est très courant et les voitures entrent souvent en contact les unes avec les autres lorsqu’elles se battent pour une position.

Les voitures de F1 sont très fragiles, alors que celles de NASCAR sont beaucoup plus robustes. Le champion du monde de F1 2009, Jenson Button, a tenté sa chance en NASCAR en 2023 et, après la course de mars à COTA, il a été stupéfait de voir à quel point les pilotes se touchent et sont capables de continuer à avancer. En F1, le moindre contact peut briser une pièce cruciale de la carrosserie et ruiner la course d’un pilote.

« 40 % de la course m’a semblé un peu stupide, vu la quantité de coups que nous nous sommes donnés.

– Jenson Button à propos de son expérience NASCAR à COTA en 2023

F1 vs NASCAR : Durée et structure de la saison

Les saisons

La prochaine série de différences concerne la saison de course de chaque sport automobile. La saison de la F1 compte environ 23 courses et se déroule généralement de mars à fin novembre. La saison NASCAR, quant à elle, comprend 36 courses et débute en février pour se terminer en novembre avec les séries éliminatoires.

La principale différence réside dans le fait que la saison NASCAR est divisée en deux parties, les éliminatoires déterminant le vainqueur du championnat. Les champions de la F1 sont déterminés uniquement par les points que les pilotes gagnent tout au long de la saison. Les deux sports ont des systèmes de points, et bien qu’il s’agisse d’une similitude, la manière dont ces points sont attribués varie grandement.

Le système de points de la F1

Le système de points de la F1 s’applique à chaque course et le vainqueur reçoit 25 points, tandis que les places 2 à 10 reçoivent moins de points, la 10e place recevant 1 point. Les places 11 à 20 n’obtiennent aucun point pour cette course. Les constructeurs (équipes) combinent les points de leurs deux pilotes pour obtenir leur total.

Remarque : les courses de vitesse offrent des points aux huit premiers pilotes, la première place rapportant 8 points, la deuxième 7 points et ainsi de suite, jusqu’à la huitième place qui rapporte 1 point.

Article lié :  Quel âge ont les pilotes de F1 ?

Le pilote ayant le plus de points à la fin de la saison remporte le championnat du monde des pilotes, et l’équipe ayant le plus de points remporte le championnat du monde des constructeurs. Le pilote peut le remporter avant la dernière course de la saison s’il ne peut mathématiquement pas être battu par ses poursuivants au classement.

Système de points NASCAR

En NASCAR, le système de points est très différent, à commencer par le fait que les 40 pilotes obtiennent des points à chaque course, le vainqueur obtenant 40 points et le dernier 1 point.

Le vainqueur reçoit 40 points et la dernière place 1 point. La deuxième place reçoit 35 points, et l’échelle est linéaire jusqu’à la 36e place qui reçoit 1 point, les positions 37 à 40 recevant également 1 point. Toutefois, les positions d’arrivée ne sont pas les seules à rapporter des points, puisque les personnes classées dans le top 10 à l’issue de chacune des trois étapes de chaque course obtiennent également des points bonus.

Points bonus

Des points bonus sont également offerts aux vainqueurs des courses, ainsi qu’aux vainqueurs de la première et de la deuxième étape (et de la troisième à Charlotte). Ces points bonus sont reportés aux séries éliminatoires, tandis que les points normaux sont remis à zéro au début des séries éliminatoires de l’après-saison. Les points sont à nouveau remis à zéro après chaque tour éliminatoire, et il n’y a pas de points bonus pour les quatre derniers pilotes de la dernière course.

Le système de points de la NASCAR est donc beaucoup plus complexe que celui de la F1, et il y a une grande différence dans ce qu’il faut faire pour gagner. Comme tous les points sont remis à zéro à la fin de la saison régulière en NASCAR, le leader est largement perdant, tandis que ceux qui se trouvent à la 16e place profitent de l’égalisation des règles du jeu, à l’exception bien sûr des points de bonus.

Se qualifier pour les Playoffs

Pour se qualifier pour les playoffs, les pilotes de NASCAR doivent simplement gagner une course. S’il n’y a pas 16 vainqueurs uniques après les 26 premières courses, les places restantes sont alors attribuées sur la base des points. Cela signifie qu’un pilote peut gagner une course, puis se classer dernier dans toutes les autres courses, et se qualifier quand même pour les séries éliminatoires, aux côtés d’un pilote qui peut avoir gagné plusieurs courses.

En F1, le vainqueur du championnat est la personne qui a réalisé la meilleure performance au cours de la saison, et le nombre de courses qu’il a remportées n’a pas vraiment d’importance. Gagner des courses est évidemment essentiel, car les victoires rapportent des points substantiels, mais il est impossible pour quelqu’un qui n’a qu’une victoire et 22 arrivées hors des points de remporter le championnat.

Pour remporter un championnat NASCAR, il faut évidemment gagner des courses et être un pilote compétent, mais cela met moins l’accent sur les performances de l’ensemble de la saison et davantage sur les résultats obtenus lors des dernières courses des séries éliminatoires. Cela n’enlève rien à l’intérêt de la NASCAR, mais c’est une différence majeure par rapport à la F1.

Points clés :

  • Les week-ends de course de la NASCAR et de la F1 suivent des structures très différentes
  • Les courses de NASCAR sont plus longues et impliquent beaucoup plus de contacts que les courses de F1.
  • Les structures des championnats et les systèmes de points sont également très différents.

F1 vs NASCAR : Règles et règlements

Enfin, il existe de grandes différences entre les règles et règlements de la NASCAR et de la Formule 1. Comme nous l’avons évoqué précédemment, il n’est techniquement pas censé y avoir de contact entre les pilotes dans chaque sport, même si les pilotes de NASCAR peuvent s’en tirer avec beaucoup plus de facilité que les pilotes de F1. Cela s’explique en partie par le fait que les voitures peuvent résister à des chocs plus violents que les voitures de F1.

Une autre grande différence réglementaire entre les deux sports réside dans la télémétrie. La télémétrie est l’ensemble des données relatives à la voiture et à ses performances tout au long de la course. Lors d’une course de F1, vous pouvez voir la radio de l’équipe s’afficher, avec des messages échangés entre les pilotes et leurs mécaniciens en dehors de la piste.

Partage des stratégies

Ils peuvent discuter des stratégies et de ce qu’ils prévoient de faire au cours des prochains tours. Le mécanicien de course dispose de nombreuses informations sur la voiture qui lui permettent d’anticiper et d’élaborer des stratégies en temps réel. Non seulement ils peuvent dire au pilote ce qu’il doit faire (dans une certaine mesure), mais les pilotes peuvent également apporter des modifications à la voiture elle-même en temps réel tout en roulant à plusieurs centaines de kilomètres à l’heure.

Le pilote peut modifier des éléments tels que l’inclinaison des freins et de nombreux réglages du moteur pendant la course. Cela lui donne beaucoup de contrôle, et c’est un contrôle que les pilotes de NASCAR n’ont pas. En NASCAR, les informations télémétriques sont transmises des voitures aux officiels, et non aux équipes de ravitaillement. Cela signifie que les pilotes de NASCAR ne peuvent pas modifier des éléments de la voiture en cours de route, comme le font les pilotes de F1.

Départ lancé ou départ arrêté

Les courses de NASCAR commencent par ce que l’on appelle un départ lancé, c’est-à-dire que les voitures font le tour de la piste dans l’ordre de la grille et, lorsque la course commence, les voitures sont déjà en mouvement.

Les courses de F1, en revanche, utilisent un départ arrêté, c’est-à-dire que les voitures partent de leur position sur la grille. Cela permet d’obtenir des premiers virages très intéressants, mais cela signifie aussi que les pilotes doivent être vigilants. Le départ est dicté par un ensemble de feux qui s’éteignent après un laps de temps aléatoire. Les réflexes des pilotes sont ainsi mis à l’épreuve, et s’ils sautent le départ, ils peuvent recevoir une pénalité.

Le système de pénalités

Le système de pénalité est également légèrement différent d’un sport à l’autre. Les deux sports utilisent des systèmes de pénalités, mais les règles de la F1 ont tendance à être un peu plus strictes. Comme nous l’avons déjà mentionné, la marge de manœuvre pour les contacts est un peu plus grande en NASCAR, alors qu’en F1, vous pouvez recevoir une pénalité sévère pour avoir heurté un adversaire, en particulier si vous lui faites perdre du temps ou si vous le faites chuter.

Il existe évidemment de nombreuses règles mineures que les deux sports automobiles partagent. Mais ce sont les principales qui diffèrent d’un sport à l’autre et qui doivent être prises en compte si vous assistez à votre première course.

Conclusion

Les principales différences entre la F1 et la NASCAR sont la forme des voitures et la course elle-même, les voitures de F1 étant des voitures à roues ouvertes et les voitures de la NASCAR étant basées sur leurs homologues de série. Les circuits sur lesquels ces deux sports se déroulent sont également très différents, mais il ne fait aucun doute qu’ils sont tous deux très divertissants à regarder !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *