4 Symptômes d’un capteur de vitesse roue défectueux

4.5/5 - (142 votes)

Le véhicule moyen est aujourd’hui équipé d’une panoplie quasi infinie de capteurs, qui ont tous une fonction bien définie. Par souci de clarté, il est préférable de classer ces capteurs par type ou par sous-ensemble. L’un de ces sous-ensembles mérite d’être mentionné : il s’agit des divers capteurs de vitesse utilisés dans les véhicules d’aujourd’hui.

Même au sein de ce sous-ensemble défini, il existe de nombreux types de capteurs individuels qui méritent d’être examinés. Il existe des capteurs de vitesse du moteur (position du vilebrequin/de l’arbre à cames) et des capteurs de vitesse de la transmission, qui ont tous une fonction spécifique. Cependant, lorsque la plupart des automobilistes pensent aux capteurs de vitesse, ils pensent à ceux qui sont montés à chaque position des roues du véhicule.

Bien que les capteurs de vitesse des roues d’aujourd’hui soient assez robustes de par leur conception, ils ne sont pas à l’abri d’une défaillance occasionnelle d’un type ou d’un autre. Il est donc d’autant plus important de reconnaître les différents symptômes associés aux défaillances des capteurs de vitesse de rotation des roues. Après tout, la première étape de la réparation d’un problème mécanique consiste à identifier la panne. 

Poursuivez votre lecture pour en savoir plus sur les différents symptômes associés à une défaillance du capteur de vitesse des roues, ainsi que sur la manière de résoudre ce problème s’il devait se présenter à l’avenir.

Qu’est-ce qu’un capteur de vitesse de roue ?

capteur de vitesse de roue

Qu’il s’agisse d’un capteur de vitesse de roue (WSS) ou d’un capteur ABS, ce dispositif électrique fournit des informations sur la vitesse de rotation d’une seule roue d’un véhicule. Ces capteurs ne doivent pas être confondus avec le capteur de vitesse de transmission du véhicule, qui a une toute autre fonction.

Les capteurs de vitesse de rotation des roues sont généralement de nature magnétique, ce qui leur permet de créer des « impulsions » mesurables lorsqu’un anneau sonore monté sur le moyeu tourne devant leurs sondes. 

La vitesse à laquelle ces impulsions sont créées a une incidence directe sur la vitesse détectée de la roue en question, telle qu’elle est interprétée par le logiciel de gestion du véhicule. Plus le nombre d’impulsions créées dans un laps de temps donné est important, plus la vitesse de rotation enregistrée de la roue est élevée. 

Les capteurs de vitesse des roues se présentent sous deux formes différentes : 

  • La première est un capteur passif, analogique par nature, qui ne nécessite pas de tension de référence pour fonctionner. 
  • La seconde configuration du capteur de vitesse de la roue est une conception active. Ces capteurs nécessitent une tension d’entrée pour fonctionner et utilisent un anneau sonore de type encodeur.

La plupart des véhicules récents utilisent le dernier de ces deux capteurs, en raison de sa fiabilité innée. Ainsi, le logiciel de gestion d’un véhicule utilise le retour d’information d’un capteur de vitesse pour le comparer au retour d’information transmis par tous les autres capteurs de vitesse de roue présents sur le même véhicule. Ce logiciel peut ainsi déterminer si l’une des roues du véhicule tourne plus vite que les autres, ce qui indique un glissement possible ou un blocage imminent des freins.

Article lié :  Comment faire la vidange d'une voiture ?

Où se trouve-t-il ?

Les capteurs de vitesse des roues peuvent être montés dans chacun des quatre moyeux d’un véhicule. L’emplacement exact d’un tel capteur peut être facilement identifié en traçant le câble électrique qui se termine à son point de montage.

Ce câble descend généralement le long du rail du châssis du véhicule, avant d’être fixé aux tuyaux de frein ou au moyeu de l’extrémité d’une roue.

Le capteur de vitesse de roue lui-même est encastré dans le moyeu correspondant, sa face extérieure se trouvant à proximité d’un anneau sonore monté sur le moyeu. Ce positionnement est essentiel, car un capteur de vitesse ne fonctionnerait pas s’il n’était pas monté de manière à pouvoir s’interfacer avec cet anneau sonore encastré comme prévu.

Symptômes d’un capteur de vitesse de roues défectueux

La présence d’un capteur de vitesse de rotation des roues défectueux s’accompagne souvent de plusieurs symptômes secondaires, dont certains sont plus visibles que d’autres. La détection précoce de ces symptômes peut s’avérer précieuse pour accélérer la réparation du problème.

Voici quelques-uns des symptômes les plus courants associés à un capteur de vitesse de roues défectueux.

Voyant ABS allumé

Le plus souvent, la détection d’un capteur de vitesse de roue défectueux (capteur ABS) par le logiciel de contrôle d’un véhicule entraîne l’allumage d’un voyant ABS. C’est le résultat de l’enregistrement d’un défaut lié à l’ABS.

Manque de fonctionnalité des systèmes de sécurité active

Les freins antiblocage, le contrôle de stabilité et l’antipatinage d’un véhicule dépendent tous des informations fournies par chacun des capteurs de vitesse des roues. Dans la plupart des cas, ces systèmes sont bloqués dès qu’un dysfonctionnement du capteur de vitesse de rotation des roues est détecté.

Pulsation de la pédale de frein

pied sur la pédale de frein

Dans de rares cas, la pédale de frein d’un véhicule peut émettre des pulsations, comme si un freinage modulé par l’ABS était en train de s’opérer sur la route. Comme indiqué précédemment, il s’agit d’un symptôme plutôt rare qui touche davantage les véhicules anciens que les plus récents.

Distances d’arrêt accrues

Vous pouvez également remarquer qu’il vous faut plus de temps pour arrêter votre véhicule après la défaillance d’un ou de plusieurs capteurs de vitesse de rotation des roues, en particulier lors d’arrêts d’urgence ou de panique. Cela est dû en grande partie à l’absence de fonction ABS résultant du blocage automatique mentionné ci-dessus.

Quelles sont les causes de défaillance d’un capteur de vitesse de roues ?

Un capteur de vitesse de roues peut tomber en panne pour un certain nombre de raisons, dont certaines sont plus fréquentes que d’autres. Par exemple, le capteur peut être irrémédiablement endommagé par un impact de débris résultant d’un choc avec un matériau solide déposé sur la chaussée. Par ailleurs, le signal d’un capteur de vitesse de roue peut être entravé par l’accumulation de débris métalliques dans ou autour de son élément magnétique.

Article lié :  Autossimo : Plateforme d'achat en ligne de pièces détachées auto pour les professionnelles

En outre, un capteur de vitesse des roues peut également être compromis lorsque son câblage est endommagé ou à la suite d’une accumulation excessive de corrosion sur son connecteur. L’une ou l’autre de ces conditions peut entraîner une résistance excessive dans le circuit du capteur de vitesse lui-même, voire une connexion ouverte dans les cas les plus graves.

Coût du remplacement du capteur de vitesse de roue

Le coût exact du remplacement du capteur de vitesse de roue peut varier d’une marque et d’un modèle de véhicule à l’autre. Dans de nombreux cas, un constructeur facture un capteur de vitesse beaucoup plus cher qu’un autre.

Par ailleurs, le coût de la main-d’œuvre pour le remplacement d’un capteur de vitesse particulier peut être beaucoup plus élevé sur un modèle de véhicule que sur un autre. En moyenne, il faut compter entre 150 et 300 euros pour le remplacement d’un capteur de vitesse de roue. D’une manière générale, environ 1/3 de ce coût sera attribué à l’achat du capteur lui-même, tandis qu’environ 2/3 sera lié à la main-d’œuvre impliquée dans cette réparation.

Peut-on continuer à conduire en toute sécurité ?

Bien qu’il soit possible de continuer à conduire avec un capteur de vitesse de roue défectueux, il n’est pas conseillé de le faire. Un certain nombre de systèmes de sécurité active, tels que l’antiblocage des roues, le contrôle de la stabilité et l’antipatinage, reposent sur l’utilisation des capteurs de vitesse du véhicule pour fonctionner correctement.

Dans la plupart des cas, ces systèmes sont automatiquement désactivés en cas de défaillance d’un capteur. Le fait de conduire sciemment un véhicule pendant une période prolongée alors qu’un ou plusieurs systèmes de sécurité sont désactivés en raison d’une défaillance mécanique pose de nombreux problèmes. Le premier de ces problèmes concerne votre sécurité, celle de votre passager et celle de tous les autres usagers de la route.

En outre, vous pourriez être contraint d’accepter une responsabilité supplémentaire au cas où une telle négligence causerait une collision. En tout état de cause, la cause première de la défaillance du capteur de vitesse de rotation des roues d’un véhicule doit faire l’objet d’un diagnostic approfondi et être réparée dès que possible. Il s’agit tout simplement de la meilleure pratique pour maximiser votre sécurité.

Si vous n’avez pas confiance en votre capacité à effectuer ces réparations vous-même, il est recommandé de prendre rendez-vous avec un centre d’entretien réputé dès que possible.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *