Présentation de la Peugeot 308

présentation de la peugeot 308
4.3/5 - (128 votes)

Les acheteurs à la recherche d’une voiture familiale à hayon accrocheuse qui offre un peu plus de caractère et (osons le dire) de flair gaulois que d’autres rivales classiques, pourraient trouver la Peugeot 308 une option intéressante. La voiture familiale française est dotée d’un air de qualité qui signifie qu’elle aura les autres berlines haut de gamme d’Audi et de BMW dans sa ligne de mire. 

Mais la 308 n’est pas tout à fait à la hauteur : ses places arrière exiguës ne feront pas l’unanimité auprès des passagers, tandis que sa tenue de route insipide et sa boîte de vitesses automatique imprécise décevront les conducteurs les plus aguerris. L’amélioration de la technologie embarquée et le niveau de raffinement sont des points positifs qui contribuent à faire de la 308 un choix désirable, mais d’autres berlines, certes moins belles, offrent un meilleur rapport qualité/prix.

A propos de la Peugeot 308

Peugeot sait comment créer une belle voiture à hayon. Des emblématiques 205 et 306 des années 80 et 90, au style acéré de l’actuelle 208, le constructeur français a souvent privilégié les voitures qui attirent les acheteurs avec un réel sens de la désirabilité. 

Peugeot a fait appel au célèbre cabinet de design et carrossier Pininfarina pour concevoir la 306, ainsi que l’élégant coupé 406, tandis que le toit à double bulle du coupé sportif RCZ a été inspiré par un autre carrossier italien, Zagato.

Nous avons donc établi les références de Peugeot en matière de design, et il est clair, dès le premier coup d’œil sur le look dramatique et racé de la nouvelle 308, que le constructeur veut que les acheteurs se lèvent et fassent attention. Son style distinctif fait paraître certaines rivales un peu ordinaires et aide définitivement la 308 à se démarquer sur un marché des berlines à hayon très encombré.

La concurrence est féroce, avec des classiques comme la Ford Focus, la Honda Civic, la Vauxhall Astra et la SEAT Leon qui se disputent l’attention, tandis que les deux Coréennes Kia Ceed et Hyundai i30 méritent tout autant d’être prises en considération. L’Audi A3, la BMW Série 1 et la Mercedes Classe A sont des adversaires plus premium, mais la montée en gamme de la 308 est telle qu’elle n’hésitera pas à se mesurer à ce trio talentueux.

La gamme

La 308 à traction avant propose une gamme de motorisations essence, diesel et hybride rechargeable (PHEV). Le bloc essence 1,2 litre Puretech développe 129 ch, tout comme le diesel 1,5 litre BlueHDi, tandis que le modèle PHEV utilise un moteur essence 1,6 litre, une batterie de 12,4 kWh et un seul moteur électrique pour délivrer 178 ch ou 222 ch. Une boîte de vitesses automatique à huit rapports est proposée de série sur toute la gamme.

L’équipement de série est raisonnablement généreux et comprend des jantes en alliage de 16 pouces, des phares et essuie-glaces automatiques, la climatisation automatique, des capteurs de stationnement arrière et l’i-Cockpit de Peugeot, un système à double écran qui couvre les systèmes d’information du conducteur et d’infodivertissement. Cependant, nous recommandons de passer à la spécification Allure ou Allure Premium, qui met en valeur le look général de la 308 un peu mieux que l’apparence plus dépouillée de l’Active Premium d’entrée de gamme. 

Pour les acheteurs prêts à dépenser un peu plus, il y a le modèle sportif GT (le modèle GT Premium n’est plus disponible), bien qu’il faille environ 32 000 € pour obtenir une version essence et près de 40 000 € pour une version hybride rechargeable. Le modèle break 308 SW est également disponible, offrant plus de praticité et à partir d’environ 28 000 €.

Moteurs, performances et conduite

En pensant aux grandes Peugeot hot hatchbacks du passé, on pourrait s’attendre à ce que la dernière 308 soit un régal pour le conducteur. Malheureusement, ce n’est pas le cas, et les premiers signes sont évidents dès que l’on se glisse dans le siège du conducteur, car essayer de trouver une position de conduite confortable peut s’avérer un peu pénible. 

La visibilité vers l’avant n’est pas excellente parce que vous êtes assis assez bas dans la voiture ; si vous êtes de petite taille, vous devrez relever le siège et placer le volant en position basse pour avoir une vue décente sur les cadrans numériques de l’i-Cockpit, ce qui est un peu étrange.

La 308 est cependant assez agile en ville, sa direction rapide offrant une bonne sensation et une bonne précision, bien que le petit volant stylisé ne soit pas du goût de tout le monde. Le conducteur et les passagers trouveront la conduite parfaitement confortable, la suspension de la 308 étant capable d’adoucir toutes les aspérités de la route.  

Article lié :  Pneus à roulage à plat : tout ce que vous devez savoir

Nous avons un gros reproche à faire à la boîte de vitesses automatique à huit rapports de la berline française. Elle est proposée de série sur toute la gamme, sans option manuelle, ce qui est dommage car elle semble parfois assez maladroite – pas assez rapide pour s’enclencher lorsqu’on tente de sortir d’un carrefour et prenant du temps à s’enclencher à la fin d’une côte à basse vitesse. L’arrêt de la 308 en douceur n’est pas non plus une mince affaire, car le système d’arrêt-démarrage n’est pas très sûr de lui.

Accélération de 0 à 100 km/h  et vitesse de pointe

Si vous êtes à la recherche d’un peu plus de vitesse, le modèle hybride rechargeable est celui qu’il vous faut. La version 178 ch effectue le 0 à 100 km/h en 7,6 secondes, tandis que les 1 400 € supplémentaires nécessaires pour le PHEV 222 ch ne permettent d’obtenir qu’un dixième de seconde de plus.

La version essence 1,2 litre PureTech développe 129 ch et atteint le 0 à 100 km/h en 9,7 secondes, ce qui est tout à fait respectable ; le choix du diesel 1,5 litre BlueHDi (avec un couple de 300 Nm) ajoute une bonne partie de seconde à ce temps.

Intérieur, design et technologie

Il était important pour le succès de la troisième génération de la 308 qu’elle utilise une certaine forme d’électrification pour aider à améliorer l’efficacité et à rester compétitif par rapport à ses proches rivaux. Le dernier modèle repose sur une version révisée de la plateforme EMP2 de l’entreprise, qui permet des motorisations essence, diesel et hybrides rechargeables et qui a été développée avant que le constructeur ne soit absorbé par le groupe Stellantis. Il s’agit de la même architecture de base que celle sur laquelle reposent les Vauxhall Astra et DS 4.

De l’extérieur, la berline cinq portes de Peugeot ne manque pas d’attirer l’attention. Le logo de l’entreprise n’est pas le seul à avoir été revu, le style de la 308 l’est également, avec une face avant racée et des plis marqués le long de la ligne d’épaule menant à un arrière de belle facture. Elle ne manquera pas de faire tourner les têtes, surtout si vous optez pour l’une des couleurs de carrosserie les plus distinctives : nous vous recommandons les options de peinture Vert Olivine, Rouge Elixir ou Bleu Vertigo.

Les choses s’améliorent encore une fois que vous êtes assis dans l’habitacle de la 308, où l’on remarque à quel point Peugeot a mis l’accent sur l’amélioration de la qualité générale. Elle se pose en véritable challenger des modèles premium comme l’Audi A3, et surclasse largement la Golf Mk8, à laquelle on n’aurait même pas pensé il y a quelques années.

Le système i-Cockpit de Peugeot est de série sur tous les modèles, mais il faut un peu de temps pour s’y habituer. Il intègre un écran tactile de 10 pouces et un écran numérique de la même taille pour le conducteur, qui fonctionnent assez bien, mais le design du petit volant signifie que vous devez regarder par-dessus pour pouvoir voir les cadrans, plutôt que de regarder directement à travers. Il s’agit d’une disposition inhabituelle, et nous vous conseillons de faire un essai sur route pour voir si elle vous convient.

Sat-nav, stéréo et info-divertissement

La 308 est la première Peugeot à bénéficier d’une nouvelle interface utilisateur pour son système d’info-divertissement. Bien qu’il s’agisse d’une amélioration considérable par rapport aux systèmes des modèles précédents, elle n’est pas exempte de défauts.

L’écran lui-même est un point positif. La résolution est très élevée, ce qui signifie que les graphiques sont clairs et nets, et la caméra de recul est aussi détaillée que les meilleurs systèmes du marché. Sous l’écran principal se trouve une banque de touches de raccourci tactiles, qui peuvent être personnalisées pour afficher les commandes que vous utilisez le plus. Les temps de chargement sont également excellents. 

En revanche, Peugeot a choisi de conserver la même configuration de climatisation, de sorte que toutes les fonctions sont sélectionnées via l’écran tactile, y compris les commandes de température qui prennent de la place de part et d’autre de l’écran dans certains menus. D’autres marques ont trouvé une meilleure solution pour l’écran tactile, mais nous préférons les commandes physiques.

Praticité, confort et volume du coffre

Peugeot a intégré de nombreux équipements de série pour faire de l’habitacle de la 308 un lieu de vie confortable. Le volant est réglable en hauteur et en inclinaison, il y a un accoudoir avant et une console centrale avec deux porte-gobelets. Le conducteur appréciera la fonction automatique des phares et des essuie-glaces, ainsi que la reconnaissance vocale pour le téléphone et le système de navigation. 

Article lié :  Aramis Auto : Avantages et expérience client optimale avec Stellantis

Le régulateur de vitesse et les capteurs de stationnement arrière ajoutent à l’aspect pratique de la 308, tout comme la configuration de la banquette arrière rabattable selon un rapport 60:40, pratique si vous devez transporter des objets volumineux tout en ayant besoin d’espace pour les passagers.

Taille

Mesurant 4 365 mm de la tête à la queue, la 308 se situe entre la Ford Focus (4 378 mm) et la Volkswagen Golf (4 284 mm) en termes de longueur totale. La berline française est la plus large des trois, avec 2 062 mm, mais avec une hauteur de 1 465 mm, elle est plus basse que ses deux concurrentes.

Espace pour les jambes, la tête et les passagers

Comme mentionné ci-dessus, la 308 a une ligne de toit plus basse que celle de la Ford Focus et de la VW Golf, et elle se rétrécit encore plus vers l’arrière de la voiture. Bien que ce trait de design contribue à donner à la 308 une allure sportive, il entrave l’espace intérieur pour les passagers arrière, et les personnes de grande taille peuvent se sentir un peu mal à l’aise. 

Nous avons également trouvé que les larges montants C et les petites vitres arrière donnaient une impression de claustrophobie à l’arrière, donc si vous avez l’intention de transporter régulièrement des passagers, vous pouvez envisager une autre voiture à hayon à cinq portes.

Coffre de la Peugeot 308

La 308 compense son manque d’espace pour les passagers arrière par un coffre de bonne taille. Avec 412 litres, sa capacité de chargement est supérieure à celle de la Golf, de la Focus et de la Kia Ceed, même si elle n’a rien à envier à celle de la Skoda Octavia, qui offre 600 litres, la meilleure de sa catégorie. Si vous optez pour la version hybride rechargeable de la 308, le volume du coffre sera légèrement réduit, la version PHEV n’offrant que 361 litres.

Remorquage

Si vous envisagez d’utiliser votre 308 comme véhicule de remorquage, il est préférable d’opter pour le modèle diesel BlueHDi, dont la capacité de remorquage freinée est de 1 550 kg. Les modèles hybrides rechargeables sont presque aussi performants, puisqu’ils peuvent tracter jusqu’à 1 500 kg.

Fiabilité et sécurité

La 308 est équipée de série d’un kit de sécurité active avec l’aide au maintien dans la voie, une fonction de reconnaissance des limitations de vitesse, un avertisseur d’attention du conducteur et un système de freinage à sécurité active, tous inclus dans le modèle d’entrée de gamme Active Premium. 

Les versions Allure Premium et supérieures bénéficient du Pack Drive Assist de Peugeot qui ajoute un régulateur de vitesse adaptatif, une alerte de trafic transversal arrière (qui avertit si des voitures en approche sont détectées lorsque vous faites marche arrière) et un système de détection de l’angle mort à longue portée.

L’organisme de sécurité Euro NCAP a testé la 308 en mai 2022 et lui a attribué une note de quatre étoiles sur cinq. Les scores de protection des occupants adultes et enfants sont bons (76 % et 84 % respectivement), mais les catégories « usagers vulnérables » (68 %) et « assistance à la sécurité » (65 %) n’ont pas été aussi bien notées. 

En particulier, Euro NCAP a souligné les faibles zones de protection offertes par le capot de la 308 à la tête d’un piéton percuté en cas de collision, et a également évalué le système de freinage d’urgence autonome de Peugeot comme marginal en termes de réaction aux autres voitures sur la route.

Peugeot a reçu des commentaires positifs dans notre enquête de satisfaction des clients Driver Power, la marque française passant de la 11e place en 2021 (sur 29 constructeurs) à la 4e place en 2022. La 308 est trop récente pour figurer dans le sondage sur les meilleures voitures à posséder, bien que le crossover 2008, le SUV 3008 et le supermini 208 soient tous représentés dans la liste de 75 personnes.

Garantie

La 308 est couverte par une garantie de trois ans, avec kilométrage illimité les deux premières années et une limite de 60 000 kilomètres la troisième année. Hyundai et Kia proposent des garanties plus complètes, respectivement de cinq et sept ans.

L’entretien

Les Peugeot Service Plans couvrent les frais d’entretien programmé jusqu’à cinq ans, avec différentes options de kilométrage. Vous pouvez payer sur une base mensuelle, bien que les modèles hybrides rechargeables coûtent un peu plus cher que les versions essence ou diesel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *