Vignette Crit’Air : le guide complet

vignette crit'air
4.9/5 - (137 votes)

Ai-je besoin d’une vignette Crit’Air pour conduire en France ? C’est l’une des questions fréquemment posées en ligne et dans les forums de médias sociaux. C’est également la principale question qui génère une discussion importante sur le processus. Au mieux, les informations peuvent être partiellement correctes ou périmées ; au pire, elles peuvent être complètement incorrectes.

Notre guide détaillé couvre toutes les questions importantes que vous devez vous poser avant de décider si vous devez obtenir une vignette Crit’Air pour votre véhicule. Il donne également des informations précises sur le lieu, le moment et la raison pour lesquels vous pourriez avoir besoin d’une vignette et pourquoi vous pourriez ne pas en avoir besoin. Les mises à jour récentes des zones à faibles émissions sont également mentionnées.

Malgré ce que certains peuvent vous dire, il est toujours possible de conduire en France sans vignette. Lisez ce qui suit pour en savoir plus et prendre la meilleure décision en fonction de votre situation, en vous basant sur les faits et non sur les opinions ou interprétations que l’on trouve si souvent en ligne.

La vignette Crit’Air qu’est-ce que c’est ?

Crit’Air est la version simplifiée de son nom officiel français, Certificat qualité de l’air. Il s’agit d’une vignette apposée sur un véhicule pour lui permettre de circuler dans certaines zones de France à certaines heures. Nous y reviendrons plus tard. On les appelle aussi vignettes air pur ou encore vignettes anti-pollution. J’ai même vu qu’on les appelle vignettes Crit Air, mais c’est incorrect et il ne faut pas les confondre avec d’autres vignettes exigées pour les péages et les déplacements en Europe.

C’est l’un des leviers utilisés par le gouvernement pour soutenir sa politique environnementale et il est directement lié à la norme européenne d’émissions. La norme actuelle est Euro 6, mise à jour en janvier 2021. La norme Euro 7 est en cours d’élaboration mais ne sera pas officielle avant au moins 2025.

Au fil du temps, les exigences en matière de voitures plus propres continueront de s’intensifier, et la possibilité de conduire une voiture plus ancienne et polluante dans ces zones ne sera impactée que dans ces zones. Les constructeurs automobiles européens doivent désormais se conformer à la norme Euro 6.

Ce système, conçu pour réduire les émissions, classe les véhicules en fonction de leurs émissions après avoir évalué des éléments tels que l’âge du véhicule et le type de moteur. Les véhicules de tourisme, les véhicules commerciaux, les bus, les motos, les scooters, etc. sont tous inclus dans cette évaluation.

Classification des vignettes Crit Air

Six autocollants de couleur correspondent à la classification du véhicule. Chaque autocollant correspond à une catégorie de véhicule spécifique, définie en fonction des émissions de pollution atmosphérique.

Les véhicules récents, dont les émissions sont plus faibles, ont une vignette à faible numérotation, tandis que les véhicules plus anciens, dont les émissions sont généralement plus élevées, ont un numéro élevé. La vignette verte, sans surprise, est réservée aux véhicules dont les émissions sont nulles ou très faibles, comme les véhicules électriques et hybrides.

Les véhicules plus récents et plus propres bénéficient parfois d’une plus grande souplesse en matière de stationnement et peuvent être autorisés à pénétrer dans des zones même lorsque des zones d’urgence sont mises en place.

À ce jour, plus de 22 millions de vignettes ont été délivrées.

Vert Non numérotéVéhicules électriques et à hydrogène
Violet1Véhicules à essence et rechargeables immatriculés après décembre 2010. Véhicules à essence Euro 5, 6, poids lourds à essence Euro 6, poids lourds biodiesel Euro 6, deux roues Euro 4.
Jaune2Essence (immatriculés de janvier 2006 à décembre 2010) et diesel (immatriculés après janvier 2011). Véhicules à essence Euro 4, poids lourds à essence Euro 5, véhicules diesel Euro 5, 6, poids lourds diesel Euro 6, deux roues Euro 3.
Orange3Essence (immatriculés de 1997 à 2005) et diesel (immatriculés de janvier 2006 à 2010). Véhicules essence Euro 2, 3, poids lourds essence Euro 3, 4, véhicules diesel Euro 4, poids lourds diesel Euro 5, poids lourds biodiesel Euro 5, deux roues Euro 2.
Marron4Diesel (immatriculés de janvier 2001 à décembre 2005). Véhicules diesel Euro 3, poids lourds diesel Euro 4,Poids lourds Euro 4 Biodiesel, deux roues sans norme de juin 2000 à juin 2004.
Gris5Diesel (immatriculés de janvier 1997 à 2000). Véhicules diesel Euro 2, poids lourds diesel Euro 3, poids lourds Biodiesel Euro 3.

Remarque : ces informations sont valables au moment de la rédaction du présent document, mais peuvent être sujettes à modification.

Que sont les zones à faibles émissions ?

Il existe deux types de zones à faibles émissions en France : les zones permanentes et les zones temporaires. C’est ce qui cause le plus de confusion parmi les voyageurs potentiels en France.

Alors qu’une vignette Crit’Air est nécessaire si vous voyagez dans ces 11 zones pendant les périodes de restriction, le reste de la France est libre de voyager sans vignette dans les circonstances habituelles. (voir ci-dessous pour des informations sur les zones temporaires)

Zone permanente (m-ZFE)

Il n’existe que 11 zones permanentes à faibles émissions en France. Elles sont connues sous le nom de m-ZFE ou ZFE-m. L’abréviation ZFE signifie Zone à Faibles Émissions. Une ZFE (anciennement appelée ZCR) peut s’appliquer au type de véhicule autorisé à circuler dans la zone, à quel jour et à quelle heure. Les conditions de la zone peuvent également couvrir le stationnement.

Paris, par exemple, est une zone permanente à faibles émissions, mais au sein de cette zone, il y a des sous-zones avec des règles différentes qui s’appliquent à la ville de Paris. À Paris même, les règles ne s’appliquent que certains jours de la semaine et à certaines heures.

Zone temporaire (ZPA)

Une législation a été adoptée pour permettre la mise en œuvre de ZPA (Zone de la Protection de l’Air) dans des conditions d’urgence (par exemple, en cas de pollution très élevée) et ces zones sont toujours temporaires.

Par exemple, dans des conditions extrêmes, une zone peut être mise en place et n’autoriser que les véhicules de catégorie 3 à entrer dans la zone, ou les véhicules peuvent être limités à une certaine vitesse. Il est entendu que les restrictions d’urgence ne peuvent être mises en œuvre qu’avec un préavis de 24 heures.

C’est de là que vient généralement la confusion. Si vous regardez une carte générique de la France montrant toutes les zones à faible taux d’émission, elles couvrent la majeure partie du pays. Donc, bien que cela soit correct si vous cherchez à savoir où se trouvent toutes les zones, ce n’est pas correct lorsqu’il s’agit de savoir si vous devez acheter une vignette Crit’Air pour voyager en France.

Je ne peux trouver qu’un seul cas où une zone d’urgence a été introduite à Paris en 2017. Elles ne sont pas courantes, elles ne sont pas fréquentes, et elles ne sont pas invoquées sur un coup de tête. Par conséquent, vous pouvez circuler dans toute la France dans n’importe quelle voiture, sans vignette, n’importe quel jour de la semaine, sans restriction (actuelle).

Comment savoir si j’ai besoin d’une vignette Crit’Air ?

C’est la question à un million d’euros posée dans les forums sur Internet. C’est une question qui reçoit de nombreuses réponses différentes et qui met parfois les gens en colère. Mais c’est une question à laquelle on répond souvent de manière incorrecte, même si les intentions sont bonnes.

Article lié :  Pourquoi le voyant de préchauffage reste allumé sur peugeot 308 ?

Le fait est qu’il est tout à fait possible de conduire en France sans vignette Crit’Air. Elle n’est pas obligatoire et selon l’endroit et le moment où vous voyagez, elle peut même ne pas être nécessaire.

Pour décider si vous devez acheter une vignette Crit’Air ou non, il y a quelques questions fondamentales à se poser. L’achat ou non d’une vignette dépend de vos valeurs, de votre personnalité, de vos idées et, bien sûr, de l’endroit où vous allez conduire. Voici ne liste de questions qui peuvent être intéressantes :

  • Où comptez-vous conduire en France ? Est-il probable que vous deviez traverser des zones permanentes (m-ZFE) et que vous ne puissiez être limité d’aucune manière ?
  • Votre trajet est-il flexible, et pouvez-vous changer où et quand vous conduisez ?
  • Êtes-vous peu enclin à prendre des risques ou à faire des folies ? Êtes-vous plus enclin à suivre les règles qu’à les enfreindre, du point de vue de la personnalité ?
  • Détestez-vous dépenser de l’argent si vous n’en avez pas besoin ? Ou bien quelques livres ou euros par-ci par-là ne vous inquiètent-ils pas ?
  • Aimez-vous être prêt à tout ?

Vignette Critair : Les scénarios possibles

Examinons quelques scénarios possibles sur la base de ces questions.

Si vous avez l’intention de rouler à travers la France en général, mais que vous ne prévoyez pas de vous rendre dans l’une des 11 zones permanentes aux heures de restriction, vous n’avez pas besoin d’une vignette.

Toutefois, si votre trajet vous amène à vous rendre dans ces zones pendant les périodes de restriction, et où les types de véhicules sont limités, vous devriez envisager d’avoir une vignette afin que votre voyage ne soit pas affecté.

Si vous êtes réfractaire au risque, si vous aimez suivre les règles, si vous aimez être préparé et si cela ne vous dérange pas de dépenser une petite somme d’argent, alors vous déciderez probablement d’en obtenir une, juste pour être « en sécurité ». Il n’y a pas de mal à le faire.

Si vous ne vous souciez pas des règles, que vous détestez dépenser de l’argent inutilement et que vous ne pensez pas conduire dans l’une des zones permanentes parce que vos déplacements sont flexibles, vous déciderez très probablement de ne pas prendre la peine d’obtenir la vignette.

Les règles s’appliquent à tout véhicule conduit ou stationné dans les zones concernées en France, et pas seulement à ceux qui sont détenus et immatriculés par des Français. Ainsi, par exemple, si vous faites venir votre véhicule du Royaume-Uni, il se peut que votre véhicule ait besoin d’une vignette Crit’Air.

Remarque : Certains sites Internet affirment que vous ne pouvez conduire en France que si vous avez une vignette. Bien que vous ayez besoin d’une vignette pour conduire dans les zones à faibles émissions, il est toujours possible de conduire dans les régions de France qui n’ont pas été zonées de la sorte.

Si vous louez un véhicule, la société de location aura déjà demandé la vignette. Vérifiez simplement que vous pouvez la trouver sur le pare-brise.

Zones : les faits

Cela peut changer, et d’autres zones m-ZFE permanentes seront probablement introduites dans les années à venir, mais voici l’essentiel pour le moment.

  • OUI : vous avez besoin d’une vignette Crit’Air pour rouler uniquement dans les 11 zones permanentes m-ZFE actuelles et uniquement pendant les périodes de restriction. Notez que cela sera différent pour chacune des 11 zones, et certaines zones peuvent avoir des restrictions différentes dans différentes parties de la zone globale, par exemple Paris et le Grand Paris.
  • NON : vous n’avez pas besoin d’une vignette Crit’Air pour rouler dans les 11 zones permanentes m-ZFE actuelles lorsque les restrictions ne sont pas en vigueur.
  • NON : vous n’avez pas besoin d’une vignette Crit’Air pour rouler dans les ZPA, sauf si elles sont « actives », ce qui, jusqu’à présent, a été rare.

Où sont les zones à faibles émissions ?

Après l’ajout de trois nouvelles zones en septembre 2022, il y a maintenant 11 zones permanentes à faibles émissions. Ce sont les seules zones permanentes actives en France, et elles ne fonctionnent pas 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

  • Paris ; y compris une zone étendue couvrant 40 communes
  • Grenoble ; y compris 27 communes
  • Lyon
  • Aix-Marseille
  • Rouen
  • Reims
  • Nice
  • Toulouse
  • Saint Etienne
  • Strasbourg
  • Montpellier
zone critair à faibles emissions

Chaque administration locale est responsable de la détermination de ses zones et des catégories de véhicules qui sont autorisés à y pénétrer, et à quel moment. Des panneaux de signalisation indiquant que vous êtes sur le point de pénétrer dans une zone réglementée sont placés aux limites de la ville ou à la limite de la zone réglementée. Les panneaux indiquent les horaires et les types de véhicules applicables.

Comment demander une vignette Crit’Air ?

Quel que soit votre lieu de résidence, la demande en ligne est le moyen le plus simple de demander votre vignette Crit’Air. Elle permet de s’assurer qu’elle sera prête sur votre véhicule avant votre arrivée en France.

Note : Lors de la demande de vignette en ligne, notez qu’il y a deux onglets ; un pour un véhicule immatriculé en France et un pour un véhicule immatriculé hors de France.

Conseil de pro : Comme beaucoup de services de demande en ligne – par exemple les visas – le processus est la cible des escrocs. Pour éviter de vous faire escroquer, de perdre de l’argent ou de recevoir une vignette frauduleuse, ne faites votre demande en ligne que sur le site officiel du gouvernement. Il peut être consulté en français, en allemand et en anglais. Il existe quelques fournisseurs tiers légitimes en ligne, mais ils facturent plus cher. Certains sites sont connus pour demander 40 € ! Il est préférable de s’en tenir au site officiel pour être sûr.

Ce qu’il faut savoir avant de faire une demande

Le processus de candidature en ligne vous demandera les informations suivantes. Le processus sera plus simple pour vous si vous avez tous ces éléments à portée de main.

Je le répète : utilisez le site officiel. Non seulement cela vous évitera de payer plus cher ou pire, de vous faire arnaquer, mais c’est le formulaire de demande en ligne le plus simple.

  • Pays d’enregistrement : celui-ci est facile. Il s’agit du pays dans lequel vous avez enregistré votre véhicule.
  • Numéro d’immatriculation : il s’agit du numéro figurant sur votre plaque d’immatriculation.
  • Date d’immatriculation : la date à laquelle votre véhicule a été officiellement immatriculé.
  • Catégorie de véhicule**
  • Type de carburant : notez que la liste est longue. Les éléments de base tels que l’essence, le diesel, l’hydrogène, le GPL et l’électricité sont couverts, mais il existe un large éventail d’autres possibilités. Cette évaluation devrait toutefois être simple pour le propriétaire du véhicule. Une liste déroulante est fournie sur la page de demande pour une sélection rapide.
  • Numéro de série (également connu sous le nom de VIN – numéro d’identification du véhicule) : Il figure sur votre certificat d’immatriculation et est également estampillé sur votre véhicule. Le VIN est unique pour chaque véhicule.
  • Marque : la marque du véhicule figurant sur votre certificat d’immatriculation.
  • Description commerciale/professionnelle : informations supplémentaires sur le modèle de votre véhicule. *Informations facultatives uniquement
  • Norme Euro – choisissez entre aucune norme et Euro 6. Si vous n’en êtes pas certain, n’entrez aucun détail. La saisie d’une norme qui ne correspond pas à votre date d’immatriculation entraînera une erreur. *Information facultative uniquement
  • Émissions de CO2 : Cette information est facultative donc si votre certificat d’immatriculation ne les contient pas, ne vous inquiétez pas. Téléchargez quand même le document, et le site le calculera à partir de votre certificat d’immatriculation.
  • Nom et adresse électronique : votre adresse électronique est utilisée pour vous envoyer votre facture et un certificat temporaire jusqu’à ce que vous receviez l’autocollant physique. Elle est également utilisée pour le suivi de votre commande. Surveillez l’écran suivant où votre nom est répété. Il n’a cessé d’épeler le mien de manière incorrecte alors que je n’avais écrit mon nom nulle part de manière incorrecte.
  • Adresse de livraison et de facturation : vous pouvez indiquer deux adresses différentes, mais assurez-vous que l’adresse de livraison correspond à l’endroit où vous recevrez l’autocollant. L’adresse doit être celle de la personne qui commande la vignette pour son véhicule, ou du locataire d’un véhicule.
  • Carte de crédit pour le paiement
Article lié :  Changer un pommeau de vitesse : toutes les étapes nécessaires !

**Catégories de véhicules :

  • Voitures particulières : M1
  • Véhicules utilitaires légers : N1
  • Motos : L3e, L4e, L7e
  • Cyclomoteurs : L1e, L2e, L6e
  • Poids lourds, autobus, autocars : M2, M3, N2, N3

Les camping-cars et les caravanes ordinaires sont classés comme des véhicules de tourisme. Là encore, en cas de doute, téléchargez vos données d’immatriculation et les personnes chargées d’évaluer votre demande vous attribueront la bonne vignette.

Vous devez également télécharger un certificat d’immatriculation/un carnet de bord en cours de validité (V5C). Vous pouvez ajouter plusieurs véhicules à la fois, avec un maximum de dix, si vous immatriculez des véhicules internationaux.

Conseil de pro : comprimez vos images avant de les télécharger et assurez-vous que le formulaire est téléchargé dans le bon format. Seuls les formats jpg, png et pdf sont acceptés. Parfois, si vous téléchargez un fichier de taille ou de format inapproprié, le formulaire en ligne risque de s’effondrer. Tous les fichiers doivent être inférieurs à 2 Mo. Il existe de nombreux compresseurs d’images disponibles, ce qui est assez facile à faire pour tout le monde. Essayez celui-ci pour réduire la taille de vos fichiers jpg et png. Il est gratuit et vous n’avez pas besoin de créer un compte. Pour compresser les fichiers pdf, essayez ceci. De plus, assurez-vous également qu’ils sont lisibles. Si vous ne pouvez pas lire le fichier après l’avoir numérisé, les autorités françaises ne le pourront pas non plus. Si vous devez ajouter des documents supplémentaires, cliquez à nouveau sur le bouton « Ajouter une preuve supplémentaire ». Vous ne pourrez télécharger que deux documents.

Véhicules équipés d’un dispositif de post-équipement

Il est possible de demander une vignette Crit’Air pour les véhicules qui ont été équipés a posteriori pour répondre à des normes plus récentes. Ces véhicules peuvent recevoir une vignette classée plus positivement que celle d’un véhicule sans adaptation.

Afin de garantir le bon déroulement du processus et de s’assurer que vous obtenez un classement « amélioré » pour votre véhicule adapté, le demandeur doit avoir déclaré les dispositifs adaptés à l’autorité compétente et disposer d’une correspondance confirmant que le véhicule a été amélioré avant de demander le certificat.

Remarque : si vous ne respectez pas cet ordre, votre demande sera évaluée sur la base des caractéristiques du véhicule avant la mise à niveau, et vous recevrez par la suite une vignette de qualité inférieure.

Quel est le délai de réception d’une vignette Crit’Air ?

Bien que la commande en ligne puisse être efficace, la vignette doit être envoyée par courrier physique. Par conséquent, sachant que le courrier peut parfois être inefficace et certainement affecté par les événements saisonniers, il est recommandé de demander votre vignette bien avant d’en avoir besoin. La vignette n’a pas de date limite d’utilisation, donc la commander avant d’en avoir besoin ne devrait pas poser de problème.

L’avis officiel du service de délivrance est qu’il dispose de vingt jours ouvrables à compter de la date de confirmation de la transaction bancaire (paiement) pour délivrer le certificat à l’adresse fournie par le demandeur.

Si votre vignette n’est pas arrivée après ce délai, vérifiez que vous avez indiqué la bonne adresse de livraison – si elle est erronée, vous devrez en demander une nouvelle – puis contactez le service de délivrance.

Combien coûte-t-il ?

L’autocollant coûte 3,11 € plus les frais d’envoi. Le prix actuel de l’envoi en France est de 0,59 € soit un total de 3.60 euros.

Quelle est la durée de vie de l’autocollant ?

Rien n’est éternel, mais la vignette Crit’Air devrait durer toute la vie du véhicule, ce qui est une autre raison pour laquelle il n’est pas très compliqué d’en demander une. Les données de la vignette doivent rester visibles, lisibles et exactes pour qu’elle soit considérée comme valide.

Où dois-je placer la vignette sur le véhicule ?

Il est obligatoire d’apposer la vignette sur le pare-brise, en bas à droite, vers l’extérieur. La vignette doit rester visible et lisible et pouvoir être lue par les forces de l’ordre, et les caméras, à tout moment par la fenêtre. Ne les apposez jamais sur une vitre latérale.

Conseil de pro : Les autocollants étant dotés d’une sécurité intégrée, il est impossible de les arracher pour les déplacer. Trouvez le meilleur emplacement pour eux, apposez l’autocollant et laissez-le là.

Que se passe-t-il si je n’en ai pas ?

Les zones qui nécessitent une vignette Crit’Air sont constamment mises à jour, il est donc important de s’assurer que vous comprenez où elles se trouvent, surtout si vous n’en avez pas.

Si vous possédez un très vieux véhicule immatriculé avant janvier 1997 ou une moto ou un scooter immatriculé avant 2000, vous ne pourrez pas recevoir de Crit’Air. Il s’agit de la façon dont le gouvernement français empêche les vieilles voitures à fortes émissions d’accroître les niveaux de pollution dans les zones critiques. Toutefois, comme indiqué ci-dessus, cela ne signifie pas que vous ne pouvez pas conduire un véhicule plus ancien en France. Cela signifie seulement que vous ne pouvez pas conduire dans les zones soumises à des restrictions.

Autrement, de manière générale, si vous n’en avez pas, cela signifie simplement que vous ne devez pas conduire dans les zones à restrictions si vous ne voulez pas courir le risque d’une amende. Encore une fois, cela ne signifie pas que vous ne pouvez pas conduire en France.

Les amendes actuelles pour ne pas avoir et afficher la bonne vignette Crit’Air lors de la conduite ou du stationnement dans des zones réglementées vont de 68 à 135 euros, selon le type de véhicule.

FAQ sur les vignettes Crit’Air

Si je change l’immatriculation de mon véhicule après avoir obtenu une vignette, est-ce important ?

Oui, cela a de l’importance. Bien que la vignette puisse techniquement rester sur le véhicule pendant toute sa durée de vie, l’immatriculation est également unique à ce véhicule, et un changement la rendra invalide. Si vous changez d’immatriculation, vous devrez demander une nouvelle vignette.

Puis-je régler mon GPS pour éviter les zones nécessitant une vignette ?

Techniquement, c’est possible. La plupart des GPS disposent aujourd’hui de paramètres permettant d’éviter les péages et les zones de ce type. Toutefois, ces zones sont constamment ajoutées et les mises à jour du logiciel du GPS ne sont pas toujours simultanées. Ils peuvent également ne pas être assez agiles pour savoir quand une zone d’urgence a été créée. C’est un risque de se fier uniquement à son GPS pour se tenir à l’écart des zones.

Puis-je obtenir une vignette Crit’Air de remplacement ?

Oui. Si quelque chose arrive à votre vignette ou si vous devez faire remplacer votre pare-brise, par exemple, un remplacement peut être commandé en ligne.

Puis-je apposer ma vignette sur un autre véhicule que je possède ?

Non. Les vignettes ne sont délivrées que pour un véhicule spécifique. Le type de véhicule détermine la catégorie de la vignette et celle-ci n’est pas transférable. Une fois qu’une vignette est apposée, elle ne doit pas être retirée et, dans de nombreux cas, si vous tentez de le faire, vous annulez la vignette.

Que se passe-t-il si je vends mon véhicule ?

Si vous vendez votre véhicule, la vignette reste sur le véhicule et les droits y afférents sont transférés automatiquement lors du transfert des droits de propriété du véhicule.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *