Pourquoi les pilotes de F1 sont-ils si minces ?

f1 grand prix of brazil practice
4.5/5 - (188 votes)

La F1 est l’un des sports les plus intenses au monde, tant pour les spectateurs que pour les pilotes. Cela signifie que les coureurs et les voitures sont poussés à leurs limites, et vous constaterez généralement que les pilotes sont plutôt petits et maigres, mais pourquoi ?

Les pilotes de F1 sont si minces parce que pour aller aussi vite que possible, le poids de la voiture et du pilote doit être aussi faible que possible. Il existe des limites de poids minimales, mais les équipes essaient de s’en tenir le plus possible à ce minimum, ce qui explique que les pilotes soient généralement petits et minces.

Les règlements concernant le poids de la voiture et du pilote sont très stricts, et les équipes trouveront toujours des moyens de réduire le poids là où elles le peuvent. Nous verrons plus loin pourquoi le poids est si important en Formule 1.

Pariez sur le vainqueur du prochain Grand Prix

Pourquoi le poids est-il si important en F1 ?

Lorsque les gens parlent de poids et de ce qu’ils pèsent, ils font généralement référence à leur masse. Celle-ci est mesurée en kilogrammes ou en livres, tandis que le poids est la force de gravité exercée sur cette masse. Mais pour les besoins de cet article, nous parlerons de la masse de la voiture et des pilotes comme de leur poids. Bien que cela ne soit pas techniquement correct, cela élimine toute confusion inutile.

Le poids de la voiture et celui du pilote dans n’importe quel sport automobile ont donc une grande importance, mais pourquoi ? De nombreuses variables influencent la vitesse à laquelle une voiture de F1 peut se frayer un chemin sur un circuit, mais certaines d’entre elles sont plus importantes que d’autres. Il s’agit de l’adhérence des pneus, de la force d’appui et de l’aérodynamisme de la voiture, ainsi que de son poids.

Facteurs importants

Le facteur le plus important en termes de temps au tour est l’adhérence des pneus. C’est elle qui permet à la voiture de rester collée à la route dans les virages, mais l’appui aérodynamique joue également un rôle essentiel, et il est directement lié à l’adhérence dont dispose le pilote. L’aérodynamisme est important sur les lignes droites, car il permet à la voiture d’avoir moins de traînée. Mais le poids joue un rôle à chaque étape de la course.

Plus une voiture est lourde, plus le moteur doit pousser de poids sur la piste. Une voiture pesant 500 kg sera beaucoup plus facile à pousser pour un moteur qu’une voiture pesant 1000 kg. C’est pourquoi les voitures plus grandes et plus lourdes, comme les SUV, ont tendance à avoir des moteurs beaucoup plus gros que les petites voitures à hayon. Toutes les voitures de F1 sont équipées d’un moteur de même taille, ce qui leur confère un avantage certain en termes de poids sur le reste de la voiture.

Pariez sur le vainqueur du prochain Grand Prix

Différence de 10 kg

Pour chaque 10 kg de poids ajouté à une voiture de F1, on estime qu’il en coûte environ 3 dixièmes de seconde par tour. Cela peut sembler peu, mais sur une course de 50 tours, cela équivaut à une perte de 15 secondes au profit d’une voiture plus légère. Les équipes peuvent adapter d’autres éléments, tels que l’aérodynamique et le style de conduite, pour lutter contre ce phénomène, mais l’impact du poids sur la voiture est très clair.

Plus la voiture est lourde, plus il est difficile d’accélérer et d’atteindre la vitesse maximale, et plus il peut être difficile de manœuvrer dans les virages (et de ralentir aussi). En Formule 1, chaque milliseconde compte, et les équipes essaieront donc toujours de réduire le poids dans la mesure du possible. Cela signifie également que le pilote doit être aussi léger que possible.

Article lié :  Quel est le moteur utilisé par Haas en F1 ?

Note : Le poids peut améliorer l’adhérence dans certains cas, car vous avez besoin de poids sur les pneus pour les pousser dans la piste et vous donner de la traction. Toutefois, comme pour tout ce qui concerne le sport automobile, l’équilibre entre un poids insuffisant et un poids excessif est délicat à trouver !

Quel est le poids des voitures et des pilotes de F1 ?

Il existe des règles et des règlements concernant le poids des pilotes et des voitures en F1. Le pilote est une pièce assez simple du puzzle, car son poids se résume à lui-même, à sa combinaison et à son casque (ainsi qu’à ses gants et à son dispositif HANS). Cependant, une voiture de F1 comporte tellement de pièces différentes que cela devient un véritable défi pour les équipes qui tentent de concevoir une voiture à la fois légère et puissante chaque saison.

La majeure partie du poids de la voiture provient du moteur, qui pèse au minimum 145 kg. Viennent ensuite d’autres composants lourds, tels que les groupes moto-générateurs (MGU-H et MGU-K), ainsi que le système de stockage d’énergie de la voiture. Outre ces composants internes plus complexes, il faut également tenir compte de l’ensemble de la carrosserie de la voiture et d’éléments tels que les pneus.

Poids minimum de la voiture

Les règlements actuels de la FIA stipulent que la voiture doit peser au minimum 798 kg, conducteur compris, sans le carburant. Les voitures peuvent utiliser 110 kg de carburant au cours d’une course, et le poids est donc d’environ 900 kg au départ de la course. Mais ce qui est important, c’est que le poids minimum inclut le pilote.

Ce dernier, avec sa combinaison, son siège et son casque, doit peser au moins 80 kg. Cela permet d’éviter que les pilotes les plus lourds ne soient pénalisés, les pilotes qui arrivent en dessous de ce chiffre devant utiliser du lest pour augmenter leur poids. Il n’y a pas vraiment de poids maximum pour le pilote, mais plutôt un poids minimum. C’est pourquoi il est essentiel que les pilotes restent aussi minces que possible.

Les pilotes maigres

Les pilotes ont donc tendance à être plutôt petits et plutôt maigres, car leur casque et leur siège peuvent peser à eux seuls quelques kilogrammes vitaux. Comme la voiture est également conçue pour être légère, le conducteur n’a pas non plus beaucoup de place. C’est une autre raison pour laquelle ils ont tendance à être petits et maigres, car ils doivent s’asseoir sur le siège et y rester (de manière semi-confortable) pendant toute la durée de la course.

Les pilotes sont donc très en forme, car ils ne doivent pas seulement être minces, mais aussi être capables de supporter les conditions difficiles de la voiture pendant la course. Le cockpit peut atteindre plus de 50°C, et les pilotes doivent supporter jusqu’à 5 G dans les virages. Ils ont donc tendance à être très en forme de toute façon, et ils sont généralement très minces, quel que soit leur poids.

Points clés :

  • Le poids est incroyablement important dans tous les sports mécaniques, en particulier en F1.
  • Le poids de la voiture joue un rôle clé dans sa vitesse sur le circuit.
  • Des limites de poids minimum sont imposées aux pilotes et aux voitures.
Article lié :  F1 vs IndyCar : Les principales différences

Fluctuation du poids en course

Pendant la course, le poids de la voiture fluctue. Cela est principalement dû à la consommation de carburant, les voitures utilisant la quasi-totalité des 110 kg qui leur sont alloués. La voiture perd également du poids au niveau des pneus en raison de l’utilisation de la gomme, mais si la voiture s’arrête vers la fin de la course, cet effet sera minime (et les pilotes récupéreront de la gomme pour compenser cet effet après la course). Ils peuvent également subir des dommages, mais c’est cette perte de poids que les équipes espèrent éviter !

Mais le pilote perdra également du poids tout au long de la course. Les conditions chaudes d’une voiture de F1 et le rythme soutenu de la course signifient qu’il perd beaucoup d’eau en transpirant. Dans certaines courses, ils peuvent perdre plusieurs kilogrammes de poids à cause de ce facteur. C’est pourquoi les pilotes sont invités à s’hydrater avant et pendant la course, au moyen d’un tube spécial relié à leur casque.

Procédures de pesée

Ces fluctuations de poids doivent être prises en compte lorsque les voitures sont construites et préparées pour le week-end de course. Les voitures sont pesées avant la course et doivent toutes satisfaire aux exigences minimales pour éviter d’être disqualifiées. Mais elles peuvent aussi être pesées au hasard lors d’une séance de qualification, ce qui constitue une mesure destinée à empêcher les équipes de tenter de tricher.

Dans le passé, les équipes ont utilisé des tactiques sournoises pour contourner les règles de pesage, comme dans les années 1980, lorsque les équipes utilisaient des réservoirs d’eau pour s’assurer qu’elles atteignaient le poids minimum avant la course. Elles disaient que ces réservoirs servaient à refroidir les freins, mais en réalité, l’eau s’évaporait tout simplement au début de la course, ce qui donnait aux équipes un avantage sur leurs adversaires équipés de voitures plus lourdes.

Ensuite, ils remplissaient simplement les réservoirs lors des arrêts au stand, sous prétexte de remplir les « liquides de refroidissement ». Cela signifiait qu’ils roulaient en sous-poids tout au long de la course, et donc qu’ils allaient plus vite, mais qu’ils respectaient les exigences minimales en matière de poids avant et après la course. Des stratagèmes de ce type ont été mis en œuvre les années suivantes, mais la FIA s’en est rapidement aperçue et a mis en place les pesées aléatoires.

Après chaque course, les pilotes sont pesés une nouvelle fois afin de s’assurer qu’ils ont respecté le poids minimum pendant toute la durée de la course. Les voitures sont également pesées, ce qui permet de s’assurer qu’il est pratiquement impossible pour les équipes de contourner les exigences en matière de poids minimum.

Conclusion

Une voiture plus lourde n’ira pas aussi vite ou n’accélérera pas aussi vite qu’une voiture plus légère avec le même moteur, la même aérodynamique et la même adhérence. C’est pourquoi les écuries de F1 essaient de maintenir leur poids et celui de leurs pilotes aussi bas que possible. Il existe des réglementations concernant les chiffres exacts, et comme les pilotes essaient de rester aussi près que possible du poids minimum, cela signifie souvent qu’ils sont très maigres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *